Ākāśa आकाश ◦ Espace fertile

Audio : Entrevue - Pratique de méditation

Joachim Vallet
55mn

Avec mon amie Charlotte, nous portons le temps d'une heure, un point de regard sur la pratique de méditation. Nous nous connaissons depuis une dizaine d'années et avons suivi des chemins parallèles, des écoles, des enseignants et des parcours de vie bien différents mais avec des points de concordance forts.

Il y a le goût de vivre au plus proche de la nature et une affinité avec les traditions ancestrales de la médecine et de la connaissance des plantes.




Joachim
+33 6 09 02 59 48

La question de la naissance ?

Un puissant point de vue des enseignements de yoga montre que tu es né au bon endroit... toujours ! Mais (il y a un mais) des forces, des tendances qui participent aussi du monde pourraient te faire suivre par aveuglement une voie qui n'est pas tienne.

La question de la naissance et de la vie qui est créée ensuite, demandent à être regardées avec attention et en respectant la nature des choses. Né par exemple dans un bourbier, il n'y a pas de destin à vivre immobile dans la boue. Peut-être y a-t-il une rizière à créer ? De l'irrigation ? Partir ailleurs sur les chemins ?

Né dans la richesse, la question de voir qui être et quoi faire n'est pas simplifiée ni complexifiée. Vivre pleinement, selon les enseignements de yoga ne consiste pas à répéter aveuglément les gestes de sa caste mais au contraire à ouvrir les yeux.

Pauvre ou riche, bien des possibles son ouverts et il n'est pas question de trouver le meilleur choix, ils sont tous bons !

Pas besoin de chercher la meilleure solution, mais (il y a un mais) toutes les décisions ne se valent pas. Sous l'emprise de l'adversité, de l'imaginaire, du désir d'avoir la même vie qu'autrui, de disperser son énergie dans des directions éparses, de vouloir saisir la multitude des objets, tu te retrouverais perché nulle part, saisi d'anxiété.

Il n'est jamais trop tard ! La question n'est toujours pas de prendre la meilleur décision, la question est d'apprendre à écouter le monde, juger des rencontres et suivre le fil qui est tien, il est toujours parmi d'autres entre tes mains !

Se dégager de l'égarement est simple et agréable mais pas nécessairement dépourvu d'effort. Vraiment cela consiste à se placer en disposition d'écoute : Par abandon de l'hostilité, en s'appuyant sur la réalité, en s'appuyant sur ce qui t'es propre, en s'appuyant sur l'éthique, l'intemporelle Parole et le mode de vie qui en découle. Bref en lâchant avec fermeté tout superflu, il y a compréhension de la question de la naissance.
________________

YS II.35 En s’appuyant sur ahiṃsā (non-nuisance), dans sa proximité est
l’abandon de l’hostilité.

YS II.36 En s’appuyant sur satya (réalité/vérité), il y a appui de l’acte et du fruit.

YS II.37 En s’appuyant sur asteya*, l’apparition de tous les joyaux.

YS II.38 En s'appuyant sur brahmacarya**, l’obtention de l ‘énergie.

YS II.39 Par la fermeté d'aparigraha (non-saisir), il y a compréhension de la question de la naissance.

* asteya traduit par non-vol s'entend comme non-désir d'être autrui... non-désir de s'accaparer les attributs d'autrui.

** brahmacarya : "conduite selon brāhman" conduite selon la Parole émanant de l'au-delà !


Joachim
+33 6 09 02 59 48
joachim.vallet@gmail.com